02 septembre 2009

Pas de répercussion pour la "répercution".

Le mot "répercution" est de plus en plus présent sur la toile bien qu'il soit tout à fait impropre. Seul le mot "répercussion" est valable, n'en déplaise au correcteur Word qui n'en souligne aucun ! D'où viennent les deux "s" ? Il ne s'agit pas d'une bizarerrie mais d'une écriture étymologique à partir du latin : en effet, "répercussion" découle de "repercussus" alors que le verbe "répercuter" provient de "repercutere". Le français sera toujours une langue... [Lire la suite]

19 août 2009

Si ce n'est patois, c'est donc ton frère !

Le malheureux mot "patois" a encore ses adeptes. Avant d'émettre la plus petite critique, il est important de prendre connaissance de l'article paru dans la Dépêche du Midi le 28 juillet 2009, "Le patois cathare a son gardien des traditions (lire ici)", dont voici l'intégralité (en bleu) : Villefranche-de-Lauragais. Le patois cathare a son gardien des traditions. Raymond Cesses y travaille depuis 20ans. Pour les habitants villefranchois sagement enracinés dans le Lauragais depuis plusieurs... [Lire la suite]
22 juillet 2009

Il n'y a plus de dopage dans le cyclisme.

Qui n'a pas entendu cette phrase ? Les Tours de France des années 1970 ont été courus à des vitesses moyennes oscillants entre 33 et 37 km/h. Il est en de même jusqu'en 1988 où un coureur, déclaré positif mais non exclu de la course, Pedro Delgado l'emporte à une vitesse moyenne d'un peu moins de 39 km/h. Le vainqueur du Tour 1992 est le premier à passer la barre des 39 km/h, celui de 1999, la barre des 40 km/h. Le Tour 2005 est bouclé par son vainqueur à plus de 41 km/h. A quoi sont dus ces résultats ? Simples améliorations... [Lire la suite]