Counte poupulàris d'un païs de nèu.

Un ouvrage en languedocien écrit par une japonaise.

En 1987, Kazuko Tada, une universitaire japonaise publie Contes populars d'un païs de nèu dans une maison d'édition de Tokyo. Après des contes intéressants, elle nous livre en quelques pages une petite histoire des langues régionales japonaises. Nous nous apercevons alors que la question linguistique se pose de manière assez proche au Japon ou en France : en 1872, l'enseignement devient obligatoire au Japon ; en 1903, c'est la généralisation des kanas (alphabet japonais). Aussi, au Japon la place de la langue officielle a pris plus d'imporance au détriment des autres langues mais à la différence près que quand les japonais parlent de "langue japonaise", ils signifient l'ensemble des langues parlées dans leur pays.

A lire sur ce blog : Kazuko Tada (appendice bibliographique)