Di_Pietro_italia_dei_valori

Affiche électorale d'Italia dei Valori (Idv), parti de gauche italien, gare de Naples, avril 2009. L'Italie au nord de l'Europe.

Tout simplement renversant.

Renversant ? L'adjectif n'est pas employé pour parler de l'affiche électorale de Di Pietro. Il n'est de vraiment renversant que la capacité de Silvio Berlusconi a dire des énormités avec aplomb. Le Corriere della Sera de mercredi rapporte cette déclaration du Président du Conseil italien à propos d'Antonio Di Pietro : "Il signore che guida l'Italia dei valori è un soggetto pericoloso per la democrazia e mi fa orrore. L'Idv ? Quelli sono dei valori mobiliari." (1)

Un danger pour la démocratie... Di Pietro est un ancien magistrat en charge il y a quelques années des enquêtes sur le financement de la vie politique italienne baptisées "Mani pulité" (opération "Mains propres"). Il est a la tête du parti de gauche Italia dei Valori (Idv). Quant aux valeurs mobiliaires que dénonce Berlusconi, on se frotte les yeux pour savoir si on a bien lu.