Pourvu que le débat ait vraiment lieu !

Vincent_Duclert_ehess (V. Duclert)

Vincent Duclert, auteur de la Gauche devant l’histoire, interroge le passé du socialisme depuis l'affaire Dreyfus. C'est aussi l'occasion d'un retour critique sur les années Mitterrand et Jospin qu'il juge au regard du temps long de l'histoire socialiste. La parution de ce livre est un événement de toute première importance et l'occasion d'une analyse plus approfondie ici-même se présentera bientôt.

L'intellectuel et le politique.

Lionel Jospin, qui n'est pas épargné par l'historien, a répondu à l'auteur. La lettre a été publiée par le mensuel l'OURS (Organisme Universitaire de Recherche Socialiste) n°388 (mai 2009), page II du supplément. Voici un court extrait :

"Cher Vincent Duclert,

Alors que j'ai aimé plusieurs de vos livres, j'ai été déçu par le dernier. Vous semblez vouloir écrire un livre sur l'histoire de la gauche de l'affaire Dreyfus à 1968. De fait, vous en tracez l'esquisse, de façon un peu cursive et pas inintéressante. Mais vous y glissez un pamphlet sur la gauche depuis 1971. C'est votre droit. A condition d'argumenter solidement et de garder la méthodologie et le scrupule de l'historien. Ce n'est pas le cas." (fin de la citation)

L'entrée en matière de Lionel Jospin est assez claire pour ne pas être commentée abusivement...

Le contexte européen.

Retrouvons les valeurs humanistes de la gauche, dit en substance Vincent Duclert. Ces dernières années, le débat au sein du P.S. s'est laissé enfermer dans le conformisme et l'absence de choix clairs. Le contexte politique européen actuel met les socialistes français dans l'urgence d'affirmer leur identité politique. Il ne faut pas qu'ils manquent l'occasion. Il est probable que le congrès de Reims a marqué la fin d'un cycle politique au P.S. et que les langues commencent à se délier : le débat y gagnera en clarté. Les mésaventures des partis de gauche italiens ne sont pas étrangers à la nature des débats ici. Pour éviter de disparaître aussi en France, le socialisme se doit de repartir à la "conquête d'une conscience politique" et on ne peut qu'être d'accord avec les ambitions affichées par Vincent Duclert.

Lire aussi sur ces carnets : "Les arguments de Lionel Jospin".